VOUS ÊTES UN Un promoteur

Domaine des Bosquets à Tourlaville

Les 10 bonnes raisons qui amèneront les promoteurs à s’engager avec le réseau La Maison Abordable®

  1. PARTICIPER à un concept unique et innovant d’Éco-Village Abordable® pour répondre aux problèmes du logement en privilégiant la mixité sociale et intergénérationnelle.
  2. ETRE partenaire en co-aménagement ou en co-promotion sur des projets en mixant les typologies de logements à des prix abordables pour les ménages à faibles revenus : jeunes couples, seniors, familles monoparentales.
  3. CRÉER des hameaux de vie pour promouvoir le partage, l’entraide, la solidarité et l’écocitoyenneté.
  4. BÉNÉFICIER d’une couverture nationale du réseau.
  5. FAVORISER la filière de production locale (engagement RSE) en travaillant avec les constructeurs reconnus du logement individuel sur des petits programmes
    de 1 à 15 logements.
  6. RÉDUIRE la durée et le nombre d’intermédiaires dans les opérations d’urbanisme en montage traditionnel pour mieux maîtriser les charges financières.
  7. PROPOSER des projets d’ensemble avec une architecture coordonnée, innovante et non répétitive ainsi que des espaces extérieurs de qualité.
  8. FAVORISER le montage simple en contractant général pour bénéficier d’un seul interlocuteur.
  9. RÉFLÉCHIR ensemble sur des nouveaux découpages parcellaires plus économes en foncier.
  10. PRENDRE en charge les macros lots destinés au logement social.

témoignage

Bertrand MOURS
Bertrand MOURS
Vice-Président de la FPI de Pays de Loire

Quelles sont les caractéristiques de la demande du point de vue du producteur de logement ?

En 2007, mise en place d’un dispositif de logements abordables, qui ne s’intéressait qu’à la question de capacité
des ménages, afin de répondre à des niveaux de prix de 110 000 € à 190 000 €. La réponse a été seulement une réponse de prix, produire des logements à moins de 2500 €/m².
Cette mécanique a fonctionné à peu près dans un marché où une partie de l’activité était bien portée par l’investissement locatif. Aujourd’hui, dans un marché un peu plus compliqué, les choses ne peuvent plus fonctionner ainsi, il faut trouver de nouvelles solutions.

Cette réflexion a porté plutôt sur du collectif et relativement peu sur de l’individuel.
On se rend compte qu’il ne faut pas opposer le collectif à l’individuel, la promotion immobilière à la maison groupée.

Comment travaillez-vous avec les collectivités territoriales ?

ADI produit environ 300 logements par an.
Notre préoccupation est de répondre à cette demande en utilisant les bons leviers :

  • Le foncier
  • Le coût de construction
  • Le taux de TVA

On essaie d’utiliser le taux de TVA réduit en zone ANRU.
On s’est penché sur le PSLA mais ce dispositif est compliqué à mettre en place, il faut un bailleur social pour porter les garanties.

Interview

Stéphane TAISNE
Stéphane TAISNE
Directeur Technique de la FPI

Quelle vision globale portez-vous sur la construction de demain ?

Il faut que les nouveaux textes soient accompagnés, avant toute parution, par des vraies mesures d’impact.
Les nouvelles dispositions doivent impérativement être systématiquement assorties de périodes transitoires.
La confiance doit être rétablie et les propositions d’assouplissement prônées par les professionnels doivent être suivies : « Laissez-nous nous exprimer au lieu de nous enfermer dans des carcans ». La solidarité entre professionnels reste indispensable. Il faudra donc une volonté constante et un vrai courage pour simplifier, voire défaire…

Vous souhaitez en savoir plus ?

Remplissez le formulaire ci-dessous et un de nos conseillers saura vous aider.

* champs obligatoires