VOUS ÊTES UN Un promoteur

Domaine des Bosquets à Tourlaville

les 15 bonnes raisons qui amèneront les promoteurs à devenir partenaire du réseau La Maison Abordable®

  1. Rejoindre un réseau national de constructeurs de maisons individuelles et groupées qui en se fédérant ont choisi d’avoir une réflexion commune sur la façon de construire la maison individuelle de demain en prenant en compte les enjeux sociétaux et le développement des agglomérations.
  2. Bénéficier d’une couverture nationale du réseau La Maison Abordable®.
  3. Rejoindre les partenaires nationaux et les industriels connus et reconnus qui soutiennent le réseau.
  4. Favoriser le montage simple en contrat de «contractant général» permettant de sortir du schéma traditionnel lourd (appels d’offres d’entreprises en lots séparés …).
  5. Profiter d’une expertise poussée du marché de la maison individuelle et de l’expertise des CCPistes.
  6. Faire des économies d’échelle sur les opérations de maisons groupées en supprimant le nombre d’intermédiaires, en optimisant le process de construction, les achats, le prix de vente, la communication, la commercialisation.
  7. Bénéficier d'un seul interlocuteur responsable de l’ensemble de la construction, de la partie administrative jusqu’à la réception des logements.
  8. Réduire les longs délais des opérations de construction (12 mois pour un montage en « contractant général » comparés aux 24/36 mois du montage traditionnel par appel d’offres).
  9. Proposer des projets avec une architecture de qualité, innovante et non répétitive grâce au travail de nos architectes.
  10. Promouvoir la réalisation des logements par les entreprises locales alors que dans la procédure classique d’appels d’offres, les petites entreprises sont souvent exclues (garantie de la perméabilité du bâti, suivi du SAV, soutien de l’économie locale) et ainsi
    répondre aux préoccupations du Grenelle de l’environnement.
  11. Réfléchir avec vous sur des nouveaux découpages parcellaires plus économes en foncier en intégrant une réflexion sur le bien-vivre ensemble.
  12. Prendre en charge les macros lots destinés au logement social.
  13. Etre apporteur d’affaires en vous invitant sur des projets d’opérations verticales.
  14. Valoriser une nouvelle image de votre métier en nous rejoignant dans une réflexion globale sur le lien social et l’assistance à l’accession dans une vraie démarche de Développement Durable.
  15. Optimiser la construction et la commercialisation des maisons individuelles intégrées dans vos opérations de promotion.

témoignage

Bertrand MOURS
Bertrand MOURS
Vice-Président de la FPI de Pays de Loire

Quelles sont les caractéristiques de la demande du point de vue du producteur de logement ?

En 2007, mise en place d’un dispositif de logements abordables, qui ne s’intéressait qu’à la question de capacité
des ménages, afin de répondre à des niveaux de prix de 110 000 € à 190 000 €. La réponse a été seulement une réponse de prix, produire des logements à moins de 2500 €/m².
Cette mécanique a fonctionné à peu près dans un marché où une partie de l’activité était bien portée par l’investissement locatif. Aujourd’hui, dans un marché un peu plus compliqué, les choses ne peuvent plus fonctionner ainsi, il faut trouver de nouvelles solutions.

Cette réflexion a porté plutôt sur du collectif et relativement peu sur de l’individuel.
On se rend compte qu’il ne faut pas opposer le collectif à l’individuel, la promotion immobilière à la maison groupée.

Comment travaillez-vous avec les collectivités territoriales ?

ADI produit environ 300 logements par an.
Notre préoccupation est de répondre à cette demande en utilisant les bons leviers :

  • Le foncier
  • Le coût de construction
  • Le taux de TVA

On essaie d’utiliser le taux de TVA réduit en zone ANRU.
On s’est penché sur le PSLA mais ce dispositif est compliqué à mettre en place, il faut un bailleur social pour porter les garanties.

Interview

Stéphane TAISNE
Stéphane TAISNE
Directeur Technique de la FPI

Quelle vision globale portez-vous sur la construction de demain ?

Il faut que les nouveaux textes soient accompagnés, avant toute parution, par des vraies mesures d’impact.
Les nouvelles dispositions doivent impérativement être systématiquement assorties de périodes transitoires.
La confiance doit être rétablie et les propositions d’assouplissement prônées par les professionnels doivent être suivies : « Laissez-nous nous exprimer au lieu de nous enfermer dans des carcans ». La solidarité entre professionnels reste indispensable. Il faudra donc une volonté constante et un vrai courage pour simplifier, voire défaire…

Vous souhaitez en savoir plus ?

Remplissez le formulaire ci-dessous et un de nos conseillers saura vous aider.

* champs obligatoires