VOUS ÊTES UN Un élu local

« ZAC DE BANJAN » au Mans (72)

les 20 bonnes raisons qui amèneront les élus à devenir partenaire du réseau La Maison Abordable®

  1. Rejoindre un réseau national de constructeurs de maisons individuelles et groupées qui en se fédérant ont choisi d’avoir une réflexion commune sur la façon de construire la maison individuelle de demain en prenant en compte les enjeux sociétaux et le développement des agglomérations.
  2. Participer à un concept original et unique d’assistance à l’accession au logement pour les primoaccédants, les familles monoparentales, les seniors, les personnes à mobilité réduite ..., sous forme d’Eco-Village Abordable® mais aussi pour les familles reconstituées et les secundo accédants.
  3. Bénéficier d’une couverture nationale du réseau La Maison Abordable®.
  4. Rejoindre les partenaires nationaux et les industriels connus et reconnus qui soutiennent le réseau.
  5. Proposer des logements à des prix abordables aux personnes à faibles revenus qui souhaitent se loger sur leur commune d’origine.
  6. Limiter l’exode des jeunes vers les communes rurales.
  7. Promouvoir la mixité sociale et intergénérationnelle.
  8. Créer du lien social, favoriser les échanges et les partages sociétaux.
  9. Favoriser le contrat CMI qui permet de gagner plus de 15 % du montant total d’une opération de construction « terrain + maison » par rapport à un montage classique en VEFA.
  10. Répondre aux différentes réglementations de l’habitat notamment la loi SRU et ANRU et répondre au plan ARGOS.
  11. Freiner la spéculation foncière.
  12. Maîtriser les charges financières des opérations d’urbanisme (réduire le nombre d’intermédiaires présents dans une opération d’aménagement classique).
  13. Réduire les longs délais des opérations de construction de logements dans un schéma traditionnel (choix d’un architecte, appels d’offres d’entreprises en lots séparés, …).
  14. Obtenir une qualité architecturale et paysagère dans les zones pavillonnaires en proposant un ensemble de maisons individuelles groupées à l’architecture différente mais cohérente.
  15. Éviter les problèmes de voisinage générés par des mitoyennetés mal maîtrisées et privilégier l’intégration des nouveaux acquéreurs.
  16. Prendre en compte le développement durable et garantir le résultat (RT2012 et la future RBR2020).
  17. Densifier les zones urbanisables près des pôles d’emploi ou proche des transports et anticiper la mobilité énergétique.
  18. Réduire l’étalement urbain.
  19. Diminuer les consommations d’énergie et participer à sa régulation.
  20. Mettre en avant la concertation entre les entreprises publiques et privées dans le but de trouver ensemble des solutions innovantes et économiques pour l’habitat de demain, mais aussi en impliquant les futurs habitants dans une démarche participative.

Point de vue

Olivier BUROT
Olivier BUROT
Ex Secrétaire Général LCA-FFB

Dans la conjoncture actuelle, il faut une confiance retrouvée des ménages. Une simplification normative réglementaire est nécessaire. Il faut également inventer, innover.
En cela, la démarche de La Maison Abordable® est fantastique.
En effet, dans une période qui est compliquée, proposer des nouveaux produits, des nouveaux dispositifs, ne plus attendre l’aide de l’état, l’aide des autres, pouvoir inventer et innover, c’est capital.

Réflexions

Frédéric MAINDRON
Frédéric MAINDRON
Conseiller Municipal de Saint-Mars-du-Désert (44) Président de la commission finance à la CCEG

Aujourd’hui, c’est bien le prix de sortie qu’il vous faut favoriser.
J’ajouterai même le « bon » prix de sortie : d’abord pour celui qui achète, mais également pour le  promoteur/constructeur, sans oublier vos partenaires, je veux parler des entreprises et des artisans qui construisent pour vous.
Le « Gagnant-Gagnant » doit être la base, la fondation même du concept de La Maison Abordable®, et ce à chaque niveau.

UNE RÉPONSE INNOVANTE POUR LES COLLECTIVITÉS LOCALES

Si “l’habiter durable” varie sensiblement d’une famille à une autre (certains consommateurs privilégiant les économies d’énergies, d’autres la provenance des matériaux de construction, ou encore l’insertion de la maison dans le site), un phénomène récent mais significatif tend à s’imposer : la revalorisation de la proximité. Pour la première fois depuis plusieurs décennies, la mobilité des Français diminue, alors que les enquêtes d’opinion montrent une demande accrue de proximité vis-à-vis des commerces et des services.

De nouvelles tendances qui, associées à la montée des préoccupations environnementales, devraient conduire à une révision importante de la politique d’aménagement des territoires.

Pour les élus, maires et communautés de communes, l’enjeu est en effet de pouvoir répondre à la réalité de la demande de logements individuels, mais aussi aux nouvelles attentes de durabilité du développement et de l’aménagement des territoires…

Concevoir en concertation avec les décideurs un habitat individuel durable, à la fois plus dense, plus économique et plus écologique.

Avec La Maison Abordable®, constructeurs et collectivités territoriales ont à leur portée de nouveaux outils d’actions pour répondre aux attentes des familles, à leurs aspirations, aux évolutions environnementales,  urbanistiques et sociales.

témoignage

Philippe  LAURENT
Philippe LAURENT
Maire de Sceaux

Pour tous les maires de France, la question du logement est une question essentielle.

La problématique du logement social dans les petites communes, ça existe aussi, on y voit déjà des opérations de construction ou de rénovation.

Le logement c’est d’abord l’affaire des élus locaux, c’est la résultante de décisions et de l’engagement d’un très grand nombre d’acteurs, il est donc essentiel que le dialogue entre les professionnels, les financeurs et les élus locaux se poursuive. Et sans doute qu’il s’intensifie encore afin que nous trouvions des montages innovants.

Nous travaillons sur ma commune à un projet d’habitat participatif que la loi Alur va faciliter.

Nous avons besoin en permanence d’être en relation les uns avec les autres pour que nos projets de logements aboutissent.

Interview

Dominique DUPERRET
Dominique DUPERRET
Délégué Général LCA-FFB

En France on a une conception du logement trop dialectique, le social contre le privé, le collectif contre la maison individuelle, l’urbain contre le rural… alors qu’il faut sortir de cette vision. C’est ce que doivent faire tous les professionnels, les syndicats et les autres fédérations professionnelles. Il faut une approche pragmatique et regarder le réel en face, c’est ce que fait le réseau La Maison Abordable®.
On voit bien qu’il y a un phénomène qui lie des considérations économiques de coût de construction, de pression foncière où à la fois les emplois et les populations ont migré.
L'offre de La Maison Abordable® répond à ce problème. Les élus observent que la population dans les zones denses a plutôt tendance à baisser. Ils doivent donc réinvestir la question du logement avec une approche de logements abordables pour les familles.
Il faut gérer de manière harmonieuse la production foncière et la création de logements.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Remplissez le formulaire ci-dessous et un de nos conseillers saura vous aider.

* champs obligatoires